L'assainissement et les combustibles de cuisine sont deux des plus grands problèmes de l'Afrique. Beaucoup de grandes villes africaines ont une mauvaise réputation pour leur mauvaise gestion des déchets. En raison de dépotoirs non réglementés et de systèmes de drainage et d'égouts inadéquats, les déchets humains collectés sont le plus souvent déversés dans la mer.

D'autre part, les combustibles de cuisine sont également un handicap majeur pour de nombreux Africains. En raison de la forte dépendance du bois de chauffage et du charbon de bois comme combustibles de cuisson, les forêts du continent se déboisent rapidement.

Face à ces deux défis redoutables, une équipe d'entrepreneurs à Accra, la capitale du Ghana en Afrique de l'Ouest, a trouvé un moyen intéressant de convertir les déchets humains malodorants en un combustible de cuisine inodore, sain et économique qui ressemble exactement au charbon de bois.